08/04/2016

Quel futur pour le BIM en France ?

2015 aura été l’année du décollage des projets en BIM. La construction s’approprie les solutions et les méthodes et les acteurs passent désormais d’un mode d’échange séquentiel en une collaboration concourante.

Avec l’approche BIM le champ des possibles reste très ouvert. Chaque projet est l’occasion de se livrer à de nouvelles expérimentations, telles que la mise en œuvre de plateformes collaboratives, l’interopérabilité avec des solutions de calculs, les nouveaux usages de la 4D et la 5D ou encore la transition des maquettes à toutes les étapes du cycle de vie du bâtiment.

Le BIM, créateur de valeur ajoutée

Aujourd’hui, il permet à la fois la maîtrise de géométries complexes et d’augmenter la qualité des projets avec des études plus détaillées, mieux coordonnées. Enfin, la représentation sous forme tridimensionnelle facilite la compréhension et le partage, notamment avec le client qui raisonne plus volontiers en coût global et en offres de services lors des phases d’approbation des études. Durant la réalisation, l’accès simplifié aux informations laisse présager une meilleure maîtrise du patrimoine, source d’économie. L’interface avec la GMAO voit le jour sur des projets à l’export et annonce son arrivée en France.

Demain, les acteurs du BIM expérimenteront dans une logique d’intégration plus poussée entre conception et réalisation et y incluront les process de fabrication des entreprises, le suivi en exploitation et des services à l’utilisateur. L’implémentation de nouvelles technologies pour revisiter les manières de collaborer avec des coûts d’investissements raisonnables est possible. Revue de projet en réalité augmentée, vision sur tablettes des installations cachées, interface avec les objets connectés, sont autant d’opportunités d’exploiter les potentialités du BIM. Pour ce faire un important travail de conviction reste à faire pour changer l’équilibre entre les études de conception et d’exécution et faire raisonner le client en coût global et offres de services.

Par

directeur technique setec batiment
setec bâtiment
Après avoir dirigé le Département Génie Electrique de setec bâtiment durant de nombreuses années, David Thomas en est maintenant le directeur Technique. Il représente ainsi la société dans des instances techniques extérieures en particulier sur le BIM. Il intervient de plus régulièrement sur les aspects énergétiques et confort visuel.

plus